Qui n' a jamais eu envie un jour de tout brûler?  Cette série de photographies décline encore le procédé de dégrader pour mieux révéler. Ces photos de famille, imergées dans l'eau puis gratées puis fixées entre deux plaques de verre, illustrent le rapport ambivalent que l'on peut entretenir avec sa propre histoire, ses souvenirs. On y tient mais ils nous retiennent. On s'y accroche mais on voudrait s'en délester, s'en libérer. Tout brûler mais tout fixer.